À quoi consiste le métier d’un comptable public ?

Le règlement général de la comptabilité publique mentionné par le décret du 29 décembre 1962 a été remplacé par le décret numéro 2012-1246 sorti le 07 novembre 2012 concernant la gestion budgétaire et comptable publique. Il se porte sur le contrôle de la régularité des comptes sur la totalité des établissements publics et assimilés. La comptabilité publique est réalisée par deux corps de l’Etat à savoir les ordonnateurs et les comptables publics. Dans cet article, on vous fera part de la définition de la comptabilité publique ainsi que les rôles joués par le comptable public.

C’est quoi la comptabilité publique ?

Comptabilité publiqueLa comptabilité publique est aussi appelée comptabilité de l’Etat. Elle permet de gérer et de retracer les opérations financières du patrimoine de l’Etat. Les opérations sur les recettes et les dépenses sont assurées par la coopération entre les comptables et les ordonnateurs. Elle se base sur la répartition des responsabilités des deux corps sur les rentrées et les sorties de liquidité de l’Etat. Et ces responsables sont surveilléespar des agents de contrôle durant toutes les phases des opérations. Ces opérations se divisenten deux grandes phases : une phase administrative et une phase comptable. La phase administrative consiste à la prise de décision, à la liquidationet à l’ordonnancement des opérations. Pour la phase comptable, elle se charge de la vérification de la régularité des ordres donnés avant de passer à sa réalisation.

Quels sont les rôles joués par le comptable public ?

Le comptable public est un fonctionnaire de l’Etat travaillant au sein du trésor public. Il a pour fonction d’encaisser les recettes des établissements publics et d’effectuer les paiements des dettes. Il ne peut exécuter les paiements sans avoir reçu un ordonnancement venant des ordonnateurs. Pourtant, il veille aussi à la régularité des ordres de paiement reçus et il a pour rôle d’approuver ou de refuser les mandats. En cas de refus suite à un constat d’irrégularité, il a le droit de suspendre le paiement. Par conséquent, il retire les mandats concernés du bordereau et les renvoie à l’ordonnateur avec un bordereau de rejet en deux exemplaires accompagné d’une fiche mentionnant les raisons du rejet.L’ordonnateur procède alors à une correction des mandats refusés, mais il peut aussi faire une réquisition écrite pour exiger du comptable public le paiement malgré la suspension de paiement fait par ce dernier. Le droit de réquisition de l’ordonnateur a ses limites.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s